L'homme qui plantait des arbres

  • Synopsis du film

    Alors qu'il se promène dans les terres arides de Haute Provence, un voyageur rencontre un berger solitaire.

    Son nom est : Elzéard Bouffier. Ce berger occupe ses journée de manière étonnante... : il plante des graines.

    Chaque jour, il en sème des centaines.

    Tant et si bien qu'un jour, chênes et hêtres sortent alors de terre et transforment le paysage aride en une immense forêt verdoyante.

  • Autour du film

    L'homme qui plantait des arbres a été réalisé en 1987 par Frédéric Back, un illustrateur canadien.

    Il s'agit de l'adaptation d'une nouvelle écrite en 1953 par un auteur français : Jean Giono.

    Dans la version française, l'histoire est racontée par Philippe Noiret, un acteur français très connu.

    Le film a gagné de nombreuses récompenses dans le monde entier, dont l'oscar du meilleur film d'animation et le Grand Prix du Festival International du film d'animation d'Annecy.

  • Le réalisateur du film

    Frédéric Back est illustrateur canadien. Il est né en Allemagne et il étudie les Beaux Arts en France avant de partir au Canada en 1948.

    Il réalise ses premiers films en 1968 et remporte l'oscar du meilleur film d'animation pour Crac! en 1982.

    Cela lui permet de réaliser L'homme qui plantait des arbres 5 ans plus tard.

    Frédéric Back est un défenseur la nature et les animaux.

    En 1987, il décide de faire pousser sa propre forêt comme celle du berger. Elle est dédiée à Jean Giono, l'auteur de la nouvelle.

  • L'écriture de la nouvelle

    L'homme qui plantait des arbres est une nouvelle écrite par Jean Giono en 1953.

    Ce récit a été commandé par un magazine américain. Le sujet : " Le personnage le plus extraordinaire que j'ai rencontré".

    La nouvelle de Giono contient tellement de détails que l'on cru pendant longtemps que le berger solitaire, Elzéard Bouffier, existait réellement.

    Le titre original de la nouvelle était " L'homme qui plantait l'espoir et faisait pousser le bonheur".

  • Lexique

    Voix off : La voix off signifie que l'on ne voit pas à l'écran le personnage qui parle.
    Dans L'homme qui plantait des arbres, la voix off est celle du narrateur qui lit le texte de la nouvelle originale.

    Fondu enchaîné : C'est une technique de montage qui permet d'enchaîner une image sur l'autre.
    La première disparaît tandis que la seconde apparaît au même rythme jusqu'à prendre sa place.

  • Pour aller plus loin

    Des livres

    Jack et le haricot magique, conte populaire anglais

    Le jardin secret, Frances Hodgson Burnett, 1911

    Voyage au pays des arbres, Jean-Marie Gustave Le Clézio, 1978

    Toby Lolness, Timothée de Fombelle, 2006

  • Pour aller plus loin

    Des films

    Crac!, de Frédéric Back, 1982

    Le dernier trappeur, Nicolas Vanier, 2004

    Home, Yann Arthus-Bertrand, 2009

    Avatar, James Cameron, 2010

  • Pour aller plus loin

    Sur Internet

    L'homme qui plantait des arbres, vidéos, scénarios et anecdotes sur le site de Frédéric Back.

    La biographie de Jean Giono sur le site du Centre Jean Giono à Manosque.

    Planter 1 million d'arbres : le Projet "Arbre-Maison" suite au succès du film Avatar (James Cameron, 2009)

© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by ezPublish