Le Petit Soldat

Le Petit Soldat est un dessin animé réalisé en 1947 par le poète Jacques Prévert et Paul Grimault, d'après le célèbre conte d'Andersen.

Prix international, biennale de Venise 1948, grand prix de Rio de Janeiro 1950, grand prix du dessin animé, festival de Prague 1950.

Il y avait une fois vingt cinq soldats de plomb, tous frères, tous nés d'une vieille cuiller de plomb: l'arme au bras, la tête droite, leur uniforme rouge et bleu n'était pas mal du tout.

La première parole qu'ils entendirent en ce monde, lorsqu'on souleva le couvercle de la boîte fut: "des soldats de plomb!"

Et c'est un petit garçon qui poussa ce cri en tapant des mains. Il les avait reçus en cadeau pour son anniversaire et tout de suite les aligna sur la table. Les soldats se ressemblaient exactement, un seul était un peu différent, il n'avait qu'une jambe, ayant été fondu le dernier quand il ne restait plus assez de plomb. Il se tenait cependant sur son unique jambe aussi fermement que les autres et c'est à lui, justement, qu'arriva cette singulière histoire.

Sur la table où l'enfant les avait alignés, il y avait beaucoup d'autres jouets, dont un joli château de carton qui frappait tout de suite le regard.

A travers les fenêtres, on pouvait voir jusque dans l'intérieur du salon. Au-dehors, de petits arbres entouraient un petit miroir figurant un lac sur lequel voguaient et se miraient des cygnes de cire. Tout l'ensemble était bien joli, mais le plus ravissant était une petite demoiselle debout sur le portail ouvert du château.

Elle était également découpée dans du papier, mais portait une large jupe de fine batiste très claire, un étroit ruban bleu autour de ses épaules en guise d'écharpe sur laquelle scintillait une paillette presque aussi grande que tout son visage. La petite demoiselle tenait les deux bras levés, car c'était une danseuse, et elle levait aussi une jambe en l'air, si haut, que notre soldat ne la voyait même pas. Il crut que la petite danseuse n'avait qu'une jambe, comme lui-même.

"Voila une femme pour moi, pensa t-il, mais elle est de haute condition, elle habite un château, et moi je n'ai qu'une boîte dans laquelle nous sommes vingt cinq, ce n'est guère un endroit digne d'elle. Cependant, tâchons de lier connaissance."

(...)

© La Petite Bibliothèque Ronde - Powered by ezPublish